Qu' est ce que l'obsolescence programmee ?

Ses Origines

Au début des années 1920, le monde entier est tout juste sorti de la Grande Guerre, et la majorité des occidentaux se montrent toujours anxieux envers tout le branle-bas engendré.
cependant en 1925, l’économie européenne se relève :et donc la production industrielle aussi et celle-ci recommence, et de par ce fait de nombreux Américains vont alors investir en Europe.

En ce qui concernent  l’Amérique, elle, atteint son apogée, et ses habitants adoptent le « American Way of Life » d’où l’expression « les années folles.»

Toutefois, cette prospérité va connaitre une crise sans précédent par une crise boursière exemplaire qui va engendrer une dépression économique durable et qui va s’étendre au monde entier.

Ainsi , comme l’explique le courrier diplomatique de Paul Claudel la crise boursière survient le 24 octobre 1929 à la célèbre bourse de New York Wall Street, et on la nomme « le jeudi noir ». Cette crise en un krach boursier dut à la vente le même jour de la presque totalité des actions cotées en bourse. Paul Claudel dans son courrier à Aristide Briand parle de « plus de 9 millions d’actions qui furent vendues à n’importe quel prix »

 Ce krach est en réalité le résultat de trois causes complémentaires a savoir :

 -le surendettement des actionnaires qui sont principalement de petits épargnants américains et nombreux sont ceux qui cèdent à la panique devant le risque de baisse de leurs actions.

-la saturation du marché intérieur américain qui explique que les entreprises américaines sont en état de surproduction ce qui provoque des doutes sur la réalité de leur capital.

-la spéculation est poussée à l’extrême et les spéculateurs ne contrôlent plus les rumeurs qu’ils lancent.

Ce krach a une répercussion au niveau national.

Le krach boursier déclenche automatiquement une crise financière plus large avec la faillite des banques et de là une crise économique plus large puisque les particuliers ne peuvent plus rembourser leurs emprunts, ainsi ils consomment de moins en moins, les entreprises souffrent donc encore plus de surproduction et ferment leurs chaînes les unes après les autres. Cela entraine un licenciement des ouvriers et ainsi alors que les pleins emplois était de rigueur dans les années folles il doit alors faire face au chômage. Cela va donc amener une  misère sociale qui s’installe avec des gens qui perdent leur logement, vivent dans la rue et ne peuvent plus nourrir leur famille.

 

Les Etats-Unis étant les créanciers de l’Europe après la guerre, et surtout de l’Allemagne, la crise a  des répercussions très graves en Allemagne car les Etats-Unis ont rapatrié leurs capitaux.  Ainsi la crise va vite devenir International.

Le Royaume-Uni est touché dès 1930-31 et la France reçoit les effets de la crise le plus tardivement, en 1932 souffrant moins d’autre part du chômage puisqu’il ne dépassera pas 4% de la population. De jeunes pays comme le Japon seront concernés par le krach boursier mais ignoreront les répercussions sociales.

Tous les pays adopteront la même solution à cette crise à savoir le protectionnisme, c'est-à-dire qu’ils rapatrient leurs capitaux à l’étranger, c’est la fin des investissements directs à l’étranger, la fermeture des frontières, la hausse des barrières douanières et le repli sur ses productions nationales.

La solution la plus élaborée vient du président démocrate américain , Franklin Delano Roosevelt. Il présente le New Deal. qui désigne toutes les mesures économiques et sociales prises aux États-Unis entre 1933 et 1939, sous la présidence de Franklin D. Roosevelt, pour remédier aux effets dévastateurs de la crise de 1929 avec des mesures telles que la réforme du système bancaire, l'abandon de l'étalon or, la dévaluation du dollar, la limitation volontaire de la production agricole et le lancement de grands travaux. On distingue en général deux New Deals, le premier désignant les mesures adoptées en urgence au printemps 1933, dès l'entrée en fonction de Roosevelt, le second, celles prises à partir de 1935.

Même si l’efficacité et les résultats du new Deal restent contestables il faut admettre que Le New Deal introduisit une grande nouveauté dans le système économique américain par le fait. que l'état intervienne directement dans l'économie pour réamorcer le système et assurer une certaine sécurité. Roosevelt inaugure ainsi l'ère de l'état Providence, par l’interventionnisme de l’Etat

 

 

 

 Pour relancer l’économie suite au Krach boursier de 1929, l’obsolescence programmée voit le jour en Amérique.

Suite aux années qui ont suivies la crise, les consommateurs prenaient soin de leurs biens et préféraient réparer les objets brisés plutôt que de les remplacer. Ce qui entraina une baisse de la consommation, or une baisse de la consommation entraine une baisse de production.

Durant cette crise, un courtier du nom de Bernard London propose de faire une loi qui oblige les consommateurs à retourner les objets après une certaine durée légale d'utilisation. Cette idée était très en vogue à l'époque où le chômage était relativement fort et l'économie morte.

Suite à cette crise, les compagnies ont conçu des produits qui avaient une durée de vie moins import


ante. Les objets cassés devaient être remplacés plus rapidement et cela permit à l’économie de reprendre « vie »

obso-1.jpg

Qu’entendons-nous par L’obsolescence programmée ?

 

L’obsolescence programmée est un concept qui dit qu’un objet a une durée de vie déjà déterminée par son fabricant lors de sa fabrication. Cela a pour but  d’inciter le consommateur à le remplacer plus rapidement, en achetant un autre objet qui lui aussi aura une durée de vie déjà déterminé par ses créateurs, ceci entrainera donc un « cercle vicieux ».

Cependant, pour que ce soit profitable, le fabricant  va devoir  s’assurer que le consommateur se procurera un de ses produits pour remplacer le précédant. De même,  la durée de vie du produit doit rester secrète pour les consommateurs de sorte que la réputation du fabricant puisse être préservée.

Cette technique est utilisée en particulier par de nombreux constructeurs de véhicules, de jouets, de vêtements, de chaussures, d'appareils électroménagers, d'ordinateurs, de logiciels, d'appareils à cordon électrique, de machines à roulement à bille, d'automobiles, d'appareils électroniques, d'appareils domestiques et autres appareils requérant l'utilisation d'une recharge quelconque

obsolescence.jpg

Les Différentes formes d'obsolescence programmée

Il existe différents types d’obsolescence programmée. Certaines impliquent d’ajouter des défauts de conception au produit vendu (il  s’agit de défectuosité) ; d’autres formes plus psychologiques tentent plutôt de dévaloriser l’image du produit auprès des consommateurs.

obsolescence.gif

Tout d’abord on voit les défauts fonctionnels
Lorsqu’une pièce ne fonctionne plus, l’ensemble du produit devient inutilisable. Si le coût de réparation, est supérieur au prix d’un appareil neuf, le consommateur va alors préférer acheter un nouveaux produit car cela s’avère plus intéressant que de réparer l’objet endommagé.

p1776o0u0n17mg5q9pud6eu10hr4.png

Au quotidien, on peut voir des exemples d’obsolescence programmée. On la retrouve en effet sous différentes formes :


-    Tout d’abord on peut voir Obsolescence indirecte : c’est quand des produits vont devenir obsolètes alors qu’ils fonctionnent très bien, mais cette obsolescence indirecte va se caractériser par  le fait que les produits associés avec l’objet et dont on a besoin ne sont pas disponible sur le marché. Cette forme d’obsolescence va surtout être caractérisée par l'arrêt de la production de pièces détachées Le choix d'abandonner la production ou la commercialisation des produits annexes (cartouches, pièces détachées, batteries, etc. ) va alors compliquer la tâche de maintenance et de réparation, et même la rendre impossible ce qui poussera a la consommation. Par exemple les premiers IPod quand leurs piles étaient finis au bout de 18 mois elles étaient irremplaçables  du fait qu elles ne se trouvaient pas sur le marché. Cependant c'est le type d'obsolescence programmée’qui est le plus courant concernant les téléphones mobiles : un téléphone en parfait état devient inutilisable lorsque sa batterie ou son chargeur ne sont plus offerts sur le marché, ou simplement parce que racheter une batterie neuve serait économiquement non-rentable. De même façon cette obsolescence indirecte touche aussi les imprimantes car elles deviennent  obsolètes du fait que  le fabricant cesse de produire les cartouches d'encre spécifiques à ces modèles
Cependant cette pratique ne  vas pas se limiter pas aux produits consommables et aux pièces dérivées. Elle va être également possible pour l'industrie des services et des logiciels avec par exemple, en juillet 2006, quand Microsoft abandonne le service d'après-vente et de maintenance corrective pour les logiciels Windows 98 et Millenium. Cette décision implique que, depuis cette date, les bugs et les failles de sécurité ne sont plus corrigés par Microsoft. Par cette mesure, Microsoft va inciter ses clients à acheter la nouvelle version de son système d'exploitation

-    Nous avons aussi l’Obsolescence par notification qui est proche de l'obsolescence indirecte elle peut aussi être définie comme une forme évoluée d’« auto-péremption ». Cet autre type d’obsolescence consiste à concevoir un produit pour qu'il puisse signaler à l'utilisateur qu'il faut alors le réparer ou le remplacer en tout ou en partie. Par exemple une imprimante qui annonce que la cartouche d’encre doit être remplacée alors qu’elle peut encore servir à imprimer quelques pages.

 

-   Obsolescence par incompatibilité :Principalement observée dans le secteur de l’informatique, cette technique vise à rendre un produit inutile par le fait qu’il n’est plus compatible avec les versions ultérieures.

strips-obsolescence-programmee-550-final1.jpg
-    Obsolescence esthétique: Certains produits subissent une obsolescence subjective. Les modes vestimentaires et les critères d’élégance évoluent rapidement et les vêtements perdent leur valeur simplement parce qu’ils ne sont plus « à la mode ». Certains fabricants exploitent ce principe en lançant des opérations marketing et des campagnes publicitaires dont le but est de créer des modes et d’en discréditer d’autres. Cependant ce type d’obsolescence peut avoir un effet  « boomerang » car un objet qualifié de démodé peut redevenir à la mode.

p17bnesublcmqtfoi961mnb1ts84.png

Obsolescence par date de péremption :On ne connaît pas bien la différence entre la date limite de consommation optimale et la véritable limite de consommation. Certains produits possèdent une date de péremption à partir de laquelle ils sont annoncés comme « périmés ». Cela s’applique principalement aux aliments et aux boissons, (un yogourt ne devient pas toxique le lendemain de sa date de péremption) qui ont une date limite de consommation ou une date limite d’utilisation optimale, ainsi qu’aux produits cosmétiques, pharmaceutiques et chimiques. Dans certains cas, les produits restent utilisables après cette date.

 

 p178b15hs6111p57gpjso11b904.png

 
Commentaires (2)

1. Riri l'inventeur (site web) 10/07/2016

Obsolescence programmée se cache à des endroits que vous ne soupçonneriez même pas
Quelques exemples dans cette page
http://riri-linventeur.wix.com/les-debrouillards#!coups-de-gueule/c1pydImage
Image

2. Philippe Caner (site web) 20/02/2013

La problématique de l'obsolescence programmée est plus que jamais à l'ordre du jour en effet.
nous avons choisi d'informer et d'ailleurs un lien a été créé dans notre site vers votre page avec des illustrations sympathiques.
Ceci étant nous avons décidé d'entreprendre des actions concrètes.
Le film "Prêt à jeter" de Cosima Dannoritzer" a servi de support à un Ciné-Forum qu'EthiCum, association indépendante et à but non lucratif, a organisé fin Janvier dans le sud de la France et qui a rencontré un grand succès avec 250 participants.
Dans ce contexte a été lancé une pétition pour un "Principe de réparation" qui s'adresse aux parlementaires français et européens.
Elle a recueilli le soir même 92 signatures et en reçoit en moyenne 50 par semaine depuis.
Intéressé(e) ? Vous pouvez signer en direct sur http://avaaz.org/fr/petition/Pour_la_creation_du_Principe_de_Reparation_des_EEE
ou vous pouvez visiter http://ethicum.org/ethilab et nous apporter votre point de vue, vos contributions ou vos propositions.
Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site